La seconde main : pourquoi on s’y met tous ?

La seconde main : pourquoi on s’y met tous ?

Et pourquoi vous y mettre ?

 

Depuis quelques années, l’achat de seconde main gagne du terrain et c’est une excellente nouvelle ! Si vous n’êtes pas encore convaincu.e, on vous explique pourquoi il est temps de vous y mettre.

En 2019, 40% des Français·es ont acheté au moins une pièce d’occasion selon une étude de l’Institut Français de la Mode[1]. Ils étaient 30% en 2018, seulement 15% en 2009.

Et l’année 2020 a vu fleurir les expérimentations, avec une grande diversité de projets, en ligne ou en magasin, entre particuliers ou via un distributeur, de l’hyper-accessible au luxe, mettant la seconde main à la portée de tous.
Un vrai mouvement de fond, qui reflète la prise de conscience par les consommateurs.trices de ses (nombreux) bénéfices.

Vous n’avez pas encore franchi le pas ?

On revient ici sur les avantages de la seconde main, pour vous donner toutes les bonnes raisons de rejoindre le mouvement !

 

Faire des économies

Acheter en seconde-main, c’est acheter à prix réduit et faire des économies substantielles. Le montant de la décote dépend d’une série de paramètres (état du vêtement, ancienneté, rareté, ...) mais peut fréquemment atteindre 50 à 75%.

C’est l’occasion de s’offrir de belles pièces habituellement inaccessibles. Ou de bénéficier, pour un prix équivalent, d’une qualité supérieure à ce que vous auriez acheté neuf.

A vous les belles matières, les jolies coupes et les vêtements qui durent pour un budget raisonnable !

 

Dénicher des perles rares

Acheter d’occasion, c’est un moyen de dégoter la veste ou la robe qui vous était passée sous le nez car la boutique avait été dévalisée ou qu’il n’y avait plus de stock en ligne !

C’est aussi pouvoir retrouver une pièce passée que vous adoriez, hélas non reconduite par la marque. Les aficionados d’un modèle culte peuvent espérer mettre la main sur leur coup de cœur qui ne se vend plus depuis des années.

Et comme la mode est un éternel recommencement, vous êtes au top de la tendance avec une pièce d’il y a quelques années, tout en étant sûre de ne pas croiser 50 personnes avec le même modèle.

 

Jouer avec son style

Vêtements ou accessoires, hommes, femmes ou enfants, vintage ou contemporain, luxe ou plus accessible… l’offre de seconde-main est aujourd’hui si vaste qu’il est possible de trouver absolument de tout. Et parfois même des pièces neuves ou portées seulement pour un shooting, un défilé, un essayage.

Il est loin le temps où des vêtements pas très nets étaient entassés dans des magasins peu engageants. La seconde main a opéré sa mue et propose une expérience proche de l’achat neuf, avec des pièces propres, de qualité, bien mises en valeur (vive les jolies photos !).

Si vous êtes accro aux tendances ou fan de shopping, la seconde-main peut devenir votre terrain de jeu de prédilection : elle permet de renouveler votre garde-robe tout en limitant votre impact écologique et social.

Vous pouvez aussi décider d’apporter votre touche en adaptant les pièces : ceinturer une robe un peu large, upcycler un blouson patiné, transformer un jean trop court en short, planquer un accroc sous un patch, etc… les possibilités sont infinies, laissez votre créativité et votre imagination s’exprimer !

Avec la seconde main, vous pouvez vous composer un dressing unique, fun et stylé.

 

Réduire son impact environnemental et social

Constat tristement connu : la mode est l’une des industries les plus polluantes au monde.

Prolonger la vie d’une pièce, c’est non seulement économiser les ressources nécessaires à la production d’un produit neuf, mais aussi contribuer à la réduction des déchets textiles. Crucial quand on sait que la grande majorité des vêtements sont difficilement recyclables, en raison du mélange de fibres qui les composent.

Au-delà de son impact écologique, la fast fashion a aussi un impact social qui n’est plus à prouver : les hommes et les femmes qui fabriquent ces vêtements travaillent dans des conditions proches de l’exploitation, et sont souvent exposés à des substances toxiques.

On peut choisir de privilégier les achats de seconde main auprès des marques éthiques et eco-responsables. Même si leurs prix sont parfois supérieurs à ceux de la fast-fashion (le vertueux a un coût !), d’occasion, elles deviennent plus qu’abordables.

________________________________________


Vous l’avez compris, en achetant de la seconde main, vous limitez votre impact négatif sur la planète et contribuez, à votre échelle, à rendre l’économie plus vertueuse.


Au final, on est très proches de l’expérience d’achat du neuf, avec des pièces de qualité, parfois quasi-neuves, offrant toutes les garanties que les consommateurs.trices sont en droit d’attendre.

Avec ce petit supplément d’âme : en choisissant la seconde main, vous contribuez au mouvement vers une économie plus respectueuse de l’homme et de l’environnement.

 

Alors, on parie que vous allez aimer ?

 

 

[1] Etude IFM : https://www.ifmparis.fr/fr/actualites/etude-ifm-premiere-vision-sur-la-mode-ecoresponsable